Qui va écrire votre histoire?

Vous reconnaissez-vous dans une des affirmations suivantes?

Oui? Et si je vous disais que ces problèmes ne sont pas une fatalité? Qu’il existe un moyen pour les surmonter?

À propos de moi

La plus grande erreur des débutants

L’erreur numéro un que commettent les débutants est de rester dans leur coin et d’essayer de tout faire tout seuls. Ils sont persuadés que l’écriture est une activité solitaire et que s’ils demandent de l’aide, c’est qu’ils reconnaissent leur échec.

Résultat : ils progressent lentement, très lentement. Ils ont tout à apprendre et n’ont aucun moyen de savoir s’ils sont sur la bonne voie. Quand ils font une erreur, ils mettent parfois longtemps à s’en rendre compte et s’en mordent les doigts quand il faut tout recommencer.

Ils réécrivent sans cesse les mêmes passages sans parvenir à améliorer quoi que ce soit. Leur manque de méthode les condamne à faire des efforts considérables pour rien. Ils jettent parfois des centaines de pages qu’ils ont passé des mois à écrire.
Ils tombent dans tous les pièges.

Ces débutants, dans leur immense majorité, ne termineront jamais leur roman. Ils finiront par abandonner, persuadés qu’ils n’avaient pas les épaules ou que leur manuscrit ne vaut rien.

Pourquoi rester dans son coin est dangereux

Vouloir tout faire tout seul, refuser l’aide de ceux qui sont passés par là avant vous, ce n’est pas courageux. C’est dangereux.

Vous ne vous donnez pas les chances de réussir. Vous vous compliquez la vie. Tout ça parce qu’on vous a fait croire que le seul moyen de progresser, c’était de commettre toutes les erreurs possibles.

Vous travaillez à l’aveuglette. Vous n’avez aucun retour sur ce que vous faites. Vous faites des erreurs sans même vous en rendre compte et vous ne les corrigez pas.

Est-ce que ça vous semble logique ?

Prenez la haute cuisine. Vous imaginez un commis, rêvant d’ouvrir son restaurant, qui se contente de faire sa tambouille chez lui avec ce qu’il trouve dans son frigo ?

Bien sûr que non. Il va apprendre avec un grand chef, quelqu’un qui est passé par là avant lui et qui sait ce qu’il fait. Quelqu’un qui connaît les techniques culinaires. Quelqu’un qui pourra corriger ses gestes et l’empêcher de prendre de mauvaises habitudes.

En quelques mois, il va apprendre plus à ses côtés qu’il n’aurait appris en dix ans s’il était resté chez lui.

Mais pour une raison obscure, en écriture, les débutants sont persuadés qu’ils doivent rester tout seuls dans leur cuisine.

Et certains y arrivent. À force de s’acharner, ils finissent par s’en sortir. Mais à quel prix ? Des années pour apprendre ce qu’ils auraient pu apprendre en dix fois moins de temps s’ils avaient eu les conseils d’un coach.

Sans compter tous ceux qui abandonnent. Pour un apprenti auteur qui termine un roman, combien jettent l’éponge ?

Les 3 grandes causes d’échec chez les débutants

Cause d'échec n°1 : Le manque de confiance

C’est très facile d’être découragé quand on écrit un roman.

Vous regardez les grands auteurs, qui attirent des centaines de personnes en dédicace et qui enchaînent les interviews. Leurs bouquins s’arrachent. Et vous vous dites que vous êtes tellement moins bon qu’eux, tellement loin d’être à leur niveau.

Et s’il fallait être né pour ça ? Et si vous vous trompiez depuis le début ? Et si vous aviez cru à quelque chose d’impossible ?

Vous commencez à vous dire que l’écriture est un don. Qu’on l’a ou qu’on ne l’a pas. Que vos échecs sont la preuve que vous n’êtes pas fait pour ça et que vous devriez laissez l’écriture aux vrais auteurs.

Ce sentiment, cette impression de n’avoir aucune valeur et de ne pas être à sa place, tous les auteurs le partagent. Même vos écrivains préférés.

Mais si vous restez seul, il risque bien de vous mettre à terre. Peut-être pas tout de suite, mais ça viendra. Vous finirez par en avoir assez d’écrire sans résultat et de détester votre manuscrit. Vous en aurez assez de lire les romans des autres et de les trouver tellement meilleurs que le vôtre.

Cause d'échec n°2 : Le manque de méthode

La plupart des débutants s’imaginent qu’il n’y a pas vraiment de méthode pour écrire un roman. Après tout, tout le monde a les mêmes outils : un ordinateur ou un cahier. Le reste, c’est du travail, pas vrai ?

Alors ils se mettent à écrire sans trop savoir ce qu’ils font. Ils se disent que ça viendra avec le temps. D’ailleurs, c’est ce qu’on leur répète partout. «Si vous voulez écrire, écrivez !», «C’est en forgeant qu’on devient forgeron !». Autant de conseils qui semblent pleins de bon sens.

Sauf que voilà, sans méthode on finit toujours par faire n’importe quoi. Et quand vous vous retrouvez avec un roman de 400 pages qui vous a pris un an à écrire tous les soirs et pendant les vacances, et que vous savez qu’il ne vaut rien, ça met un sacré coup au moral.

Vos personnages ne tiennent pas debout. Vos dialogues ne sont pas crédibles. Votre style est déplorable. Votre intrigue est tirée par les cheveux et tient avec du scotch. Normal, vous avancez au feeling depuis des mois.

Ils sont loin maintenant, ceux qui vous disaient qu’il suffisait de se lancer. Mais il est trop tard.

Est-ce que vous êtes vraiment prêt à écrire vos 5 premiers romans «pour du beurre», le temps d’être devenu assez bon pour que le sixième soit enfin lisible ?

Ou est-ce que vous préférez apprendre à réussir le premier ?

Cause d'échec n°3 : Le manque de discipline

Vous avez déjà connu ça.

Vous avez une idée géniale et vous êtes persuadé qu’elle sera encore plus géniale quand vous en aurez fait un roman. Vous rêvez déjà de tenir votre propre livre entre vos mains. De le faire lire aux autres. De voir la tête de vos proches quand ils trouveront votre roman en librairie et qu’ils verront votre nom sur la couverture.

Seulement voilà. Vous vous êtes mis à écrire et la motivation a vite disparu. Au début, vous étiez assidu et régulier. Puis vous avez manqué un jour. Puis un autre.

Et un matin, en relisant votre histoire, vous vous êtes demandé ce qui vous avait pris de vous lancer.

Vous avez laissé tomber vos projets pendant quelques semaines, peut-être quelques mois. Puis vous avez eu une autre idée. Celle-là, c’était la bonne. Mais peu de temps après, tout a recommencé. Et vous entassez les manuscrits inachevés dans des dossiers obscurs que vous n’ouvrez jamais.

Vous ne manquez pas d’idées, ou même de talent. Vous manquez de discipline. Vous avez besoin d’un plan d’action clair pour vous organiser et mener enfin vos projets à leur terme.

Comment le coaching va vous aider

Un coach est là pour vous accompagner :

C’est un gain de temps énorme. Pendant que les autres doivent tout apprendre à force d’essais et d’erreurs, pendant qu’ils perdent des mois dans la mauvaise direction, pendant qu’ils s’arrachent les cheveux, vous avez quelqu’un pour vous remettre sur les bons rails à tout moment.

Imaginez.

Vous écrivez tous les jours, c’est devenu tellement naturel que vous n’y pensez même plus.

Vous n’êtes plus esclave de votre inspiration, vous l’avez domptée.

Vous n’avez plus peur du syndrome de la page blanche.

Vous vous fixez des objectifs et vous les atteignez.

Vous relisez vos chapitres et vous êtes enfin fier de ce que vous avez écrit.

Votre style est limpide.

Vous avez confiance en votre intrigue et vous savez exactement comment relancer le suspense.

Vous développez des personnages crédibles et mémorables.

Vous savez que vous allez terminer ce roman.

Vous êtes enfin convaincu que vous avez ce qu’il faut pour être auteur.

Et vous posez le point final.

Et un jour, vous déballez un carton, et vous en sortez un livre magnifique avec votre nom dessus. Un vrai livre.

Cette histoire, je l’ai déjà entendue, puisque c’est la mienne, et celle des auteurs que j’ai aidés.

Cette histoire peut être la vôtre.

Si vous prenez l’écriture au sérieux.

Si vous êtes prêt à vous donner les chances de réussir.

Si vous voulez vraiment tenir votre roman entre vos mains.

Car ils sont beaucoup à vouloir écrire un roman, mais seule une poignée y parvient.

Vous pouvez y arriver seul. Certains l’ont fait. Mais ce sera radicalement plus difficile. Et infiniment plus long.

Investir dans l’accompagnement d’un coach en écriture, c’est mettre toutes les chances de votre côté. C’est éliminer le doute et les difficultés inutiles pour se concentrer sur ce qui compte. C’est prendre la voie la plus efficace.

C’est vous prouver que vous voulez vraiment y arriver.

Et quand des inconnus vous demanderont pour la première fois, le sourire aux lèvres, de leur dédicacer votre livre, vous ne regretterez pas d’avoir sauté le pas.

Pourquoi faire appel à un coach alors qu’il y a du contenu gratuit sur internet ?

Avec tous les conseils qui fourmillent sur internet et les manuels qu’on trouve un peu partout, on peut se demander pourquoi s’embêter à se faire épauler par un coach.

La raison est simple.

Tous les guides, tous les manuels d’écriture, toutes les vidéos, tous les conseils sur internet ont un point commun : ils s’adressent à tout le monde.

Aucun de ces conseils ne s’applique à votre cas particulier. Aucun. Puisqu’il n’y a aucun dialogue, aucun échange, ils seront forcément généraux et génériques.

Un coach, au contraire, est à l’écoute de VOTRE situation. Il apprend à connaître VOS problèmes, VOS doutes et VOS peurs. Il s’adapte à vous et il vous donne des conseils personnalisés.

Quand je coache des aspirants auteurs, mes conseils sont toujours différents. Parce que chaque auteur est différent et que mon coaching est sur mesure.

Voilà la différence fondamentale.

Mais ça va plus loin.

Avec un coach, vous avez quelqu’un à qui parler. Quelqu’un qui peut vous répondre. Quelqu’un qui peut mettre tout de suite le doigt sur vos problèmes.

Avec un coach, vous avez un être humain.

Même en lisant toutes les ressources sur le sujet de l’écriture, vous aurez encore des lacunes dont vous n’aurez pas conscience. Des faiblesses que vous ne soupçonnez pas et qui vous empêchent d’avancer.

Vous aurez beau lire et relire, aucun manuel ne pourra les identifier à votre place. Tout ce qu’il peut faire, c’est lister les problèmes fréquents et vous laisser vous débrouiller avec ça. C’est à vous de faire tout le travail.

Un coach, en revanche, va vous poser des questions. Il va apprendre à vous connaître. Il va analyser vos méthodes. Il va identifier ces faiblesses, et vous progresserez à vitesse grand V.

Comment se déroule une séance ?

Nous pouvons convenir d’un coaching par échange d’e-mails ou même par messagerie instantanée (Whatsapp/Telegram) si vous êtes plus à l’aise par écrit. Je suis très flexible.

Ce n’est pas obligatoire.

Que vous ayez un manuscrit complet à retravailler ou que vous n’ayez encore jamais rien écrit de votre vie. Que vous ayez un début de roman ou un projet de trilogie. Que vous soyez débutant ou intermédiaire.

Le coaching est ouvert à tous.

Si vous préférez un retour direct sur votre texte, je vous recommande mes services de Bêta-lecture et de Conseil Éditorial.

Vous voulez vous autoéditer ? C’est un choix que je comprends. Mais vous ne dérogerez pas aux standards de qualité.

Vous êtes en concurrence avec tous les autres livres, et si vous croyez que les lecteurs sont plus indulgents avec les livres autoédités, vous allez tomber de haut. C’est même l’inverse.

Si vous voulez rivaliser avec la foule de romans aboutis qui peuplent les rayons d’Amazon, vous avez intérêt à viser une qualité irréprochable, parce qu’on vous attendra au tournant.

Pourquoi me faire confiance ?

Mon expertise

Je suis titulaire d’un Master en traduction littéraire

Ma pédagogie

Avant d’être coach, j’ai été professeur et formateur

Mon empathie

Moi aussi je suis écrivain, je sais exactement ce que vous traversez

À ce stade, j’imagine que vous avez peut-être encore des réticences. C’est normal. Vous vous demandez si ça en vaut la peine et si vous en avez vraiment besoin.

J’ai confiance en mon coaching. Je sais qu’il est de qualité. C’est pour cette raison que j’offre la garantie 30 jours satisfait ou remboursé.

Mais la meilleure garantie pour vous,  c’est encore de découvrir ce qu’en disent mes clients :

Témoignages

Je tiens juste à vous remercier infiniment, parce que j'ai envie de le faire tout de suite, je viens de lire vos commentaires, et ils me paraissent tellement évidents, les uns après les autres! C'est tellement précieux pour moi, merci encore !
Laure Gombault
Coordinatrice culturelle
J’ai trouvé vos remarques très justes. À vrai dire, vous avez pointé le doigt sur les passages et les lourdeurs qui me dérangeaient. Je n’arrivais pas complètement à saisir pourquoi ces passages me dérangeaient ou me semblaient maladroits. Vous avez réussi à mettre une explication sur ces doutes.
Aurélie Marguerite
Technicienne informatique

quels résultats ?

confiance

Reprenez confiance en vous. Terrassez le syndrome de l'imposteur et devenez un véritable auteur.

motivation

Retrouvez la motivation. Ranimez la flamme qui vous a fait prendre la plume.

organisation

Trouvez du temps pour écrire. Découvrez comment vous organiser au quotidien.

discipline

Développez une habitude d'écriture. Apprenez comment écrire sans effort.

maîtrise

Améliorez votre écriture. Apprenez les techniques des grands maîtres pour être fier de ce que vous écrivez.

réalisation

Allez au bout de vos projets. Posez enfin le point final sur votre manuscrit.

Tarifs

En guise d'offre de lancement, les 10 premières personnes à réserver bénéficieront d'un coaching gratuit de 20 minutes, sans engagement. Il suffit de sélectionner l'option correspondante dans le menu déroulant ci-dessous. Il reste encore quelques places...

Suivi par e-mail ILLIMITÉ

Traitement prioritaire

Compte-rendu de la séance si désiré

Plan d’action si désiré

Enregistrement audio si désiré